Déplacement du séminaire du groupe parlementaire Libertés et Territoires en Corse du 16 au 18 mai auquel a participé Sylvain Brial.

La Corse fait partie de ces territoires qui ont un statut spécifique, c’était donc une région toute trouvée pour le déplacement du groupe d’étude sur le thème « Rendre les territoires plus forts et plus autonomes ».

La délégation a été reçue à l’Assemblée Corse, qui venait de voir fusionner les deux départements en une seule collectivité.
Sylvain Brial et ses collègues ont été reçus à l’Assemblée. Un débat très intéressant s’est alors développé sur les relations entre le pouvoir exécutif et l’administration centrale.

Le député entourée du député Paul Molac du Morbihan, et Paul-André Colombani.

Le statut de la Corse a singulièrement évolué ces dernières années, recoupée en une seule collectivité. Ainsi, le pouvoir local a vu ses prérogatives s’accroitre, les débats ont donc été particulièrement intéressants et la comparaison avec Wallis et Futuna instructive.

Les relations de la Corse avec ses voisins du bassin méditerranéen ont fait l’objet d’études, comme pour Wallis et Futuna, les élus souhaitent voir le territoire plus impliqué dans leur bassin de vie et avoir plus d’initiatives sur leurs relations avec l’Italie, ses provinces autonomes ou encore l’Afrique du nord.
Une meilleure implication dans le bassin de vie est donc le souhait de tous, le député y retrouvant les préoccupations de son Fenua.

Le Président du groupe avec le Leader autonomiste et le Député.

Durant ce déplacement , les relations aériennes et maritimes de la Corse avec le continent ont été également étudiées. Pour les corses comme les wallisiens et futuniens les communications aériennes et maritimes sont un réel problème.

Le député a été reçu à la mairie de Bastia, d’où il a pu admirer l’ile d’Elbe et l’ile de Montecristo.
La sauvegarde de la langue Corse est une des principales préoccupations des élus et de la population, ainsi tout est fait pour lui permettre de rester vivante.
Une problématique à laquelle le député a été particulièrement sensible après l’inauguration de l’académie de Wallis et Futuna il y a quelques semaines. Le député est très attentif à la vigilance de tous pour la sauvegarde de nos 2 langues.

La délégation s’est rendue à Loreto di Casinca pour rencontrer les enfants d’une école inclusive.

Le lendemain, la délégation s’est rendue à Pigna où le travail des artisans permet au village de demeurer vivant.
Un déplacement particulièrement intéressant, pour Sylvain Brial, les thèmes abordés concernant tout spécialement Wallis et Futuna.

À Pigna, le Député et ses collègues ont participé a une réunion de travail entre différent villages sur la mise en commun de toute sortes des moyens nécessaires à l’entretien et au confort des citoyens.