A l’ordre du jour de l’Assemblée nationale est présentée dans la niche UDI une proposition de loi de Monsieur Philippe Gomez député de Nouvelle Calédonie à laquelle le député de Wallis et Futuna est particulièrement sensible.
Concernant le référendum de septembre, elle a pour objet de permettre l’inscription d’office sur la liste électorale spéciale les électeurs nés en Nouvelle Calédonie et présumés y détenir le centre de leurs intérêts matériaux et moraux, dès lors qu’ils y sont installés de manière continue depuis trois ans. C’est ce que demandait le Premier Ministre lorsqu’il souhaitait que « 100% des natifs soient inscrits avant le 31 décembre 2019 par souci d’équité … ».
Cette mesure intéresse particulièrement les Wallisiens et Futuniens si nombreux en Nouvelle Calédonie. Ils sont des concitoyens à part entière. Il est normal qu’ils puissent s’exprimer sur le devenir de ce territoire auquel, même si leur cœur se trouve au « Fenua », ils ont choisi de consacrer leur vie à l’image de leurs parents.