Répondant mercredi 12 décembre à une question du député de Wallis et Futuna Sylvain Brial sur les difficultés qu’ont les habitants à se déplacer entre les deux îles et encore plus vers l’extérieur, la ministre des Outre-mer a expliqué qu’un avenant à la délégation de service public peut intervenir en 2020.

« Nous avons un an pour faire mieux. Avec la ministre des transports, nous allons faire en sorte qu’une mission vienne penser différemment ce modèle et pas seulement pour l’aérien, maritime également.

Il faut que ce soit moins cher et plus courant. Et que nous puissions voyager dans la région et voyager en métropole à un coût moindre qu’aujourd’hui. »

Annick Girardin, ministre des Outre-mer